Quels sont les prérequis pour être photographe de mariage ?

Dimanche 19 juin 2022

Introduction

Photographe de mariage depuis maintenant 4 ans et pratiquant la photographie à titre de passion depuis plus de 10 ans, je pensais qu’il serait utile, pour les visiteurs de mon site web, de pouvoir consulter un article traitant de ma profession. Au travers de ce billet de blog, je vais essayer, dans la mesure du possible, de partager mon expérience dans le domaine de la photographie de mariage en détaillant quels sont, à mon sens, les prérequis nécessaires pour être un professionnel. Voici cinq grands points, classés par ordre décroissant, qu’un bon photographe de mariage se doit de maitriser ou d’acquérir.

5. L’aspect technique

L’aspect technique est la première compétence qu’un bon photographe doit acquérir. Il doit pouvoir maitriser le triangle d’exposition (à savoir ouverture, temps d’exposition et sensibilité ISO), pour être capable de tirer le meilleur parti de son appareil photo quel que soit l’endroit et la configuration lumineuse du lieu. Il doit être à même de réaliser des photos émouvantes et spontanées peu importe les conditions de shooting et, ceci, sans devoir réfléchir à l’aspect technique de son boitier. Il ne doit faire qu’un avec ce dernier et ne pas avoir besoin de chercher ses réglages, tout le processus doit devenir acquis et intuitif.

4. L’aspect Marketing

Le photographe de mariage est, avant tout, un chef d’entreprise qui se doit de maitriser l’aspect comptabilité ainsi que l’aspect marketing de son activité. Promouvoir et faire connaitre son entreprise est l’une des composantes essentielles à acquérir si l’on veut perdurer dans son activité. Aujourd’hui, à l’heure d’internet, nous disposons de nombreux moyen pour communiquer et atteindre le public ciblé :

Les réseaux sociaux : Facebook et Instagram, pour ne citer qu’eux, vont demander de les abreuver régulièrement avec du nouveau contenu et des interactions avec les autres membres du réseau pour que leurs algorithmes privilégient votre page lors de recherche ciblées sur des tags (ex : #photographemariage, #photographemariageparis, #mariage, …) ou des recherches classiques basées sur des mots clés (ex : « photographe de mariage », « photographe de mariage Paris », « mariage », …).

Les moteurs de recherche : Un photographe de mariage se doit d’avoir un site web à la fois esthétique et professionnel pour lui permettre de promouvoir au mieux son travail. Ce dernier doit être régulièrement mis à jour et présenter ses dernières photos. Et ce n’est que la partie la plus facile du travail… Car le nerf de la guerre consiste à parvenir à positionner de manière naturelle son site internet dans les premiers résultats des principaux moteurs de recherche utilisés en France que sont « Google » (91,99% des parts du marché), et pour une part négligeable « Bing » (3,77%) et « Yahoo » (1,36%). Le référencement (ou SEO pour Search Engine Optimization) est une tâche ardue et très chronophage dans laquelle nous devons faire face à une forte concurrence et à la complexité des algorithmes qui sont régulièrement mis à jour et ajustés pour devenir de plus en plus perfectionnés et pertinents.

La publicité en ligne : Que ce soit au travers des réseaux sociaux ou des moteurs de recherche, il est possible, moyennant finances, de promouvoir son activité grâce à la publicité. L’utilisateur est, en règle générale, facturé au nombre de clics qu’il aura eu sur son annonce. Le cout par clic dépend fortement de la concurrence du mot clé choisi. A titre d’exemple, le mot clé « photographe mariage Paris » est facturé dans une fourchette comprise entre 1,14€ et 3,78€ par clic.

Les annuaires et autres intermédiaires en prestation de mariage : Il existe, sur internet, de nombreuses plateformes permettant la mise en relation des prestataires et des futurs mariés. C'est, par exemple, le cas de https://www.mariagepresta.fr

3. La préparation physique

Photographier un mariage depuis les préparatifs, qui commencent généralement à 11h du matin, jusqu’à présentation de la pièce montée, qui se déroule aux alentours de 23h30-minuit, c’est-à-dire plus de 12h non-stop de prestation, est un challenge physique et psychologique. Lorsque j’ai débuté en tant que photographe de mariage, je me rappelle de ces lendemains (le dimanche généralement) où j’étais complètement lessivé et où mon corps n’était plus qu’une gigantesque courbature. Je n’étais clairement pas préparé à être autant sollicité.

Depuis lors, j’ai décidé de prendre les choses en main en m’imposant quotidiennement (ou presque) ma séance de sport. Du vélo et du footing principalement pour se muscler les jambes et entretenir son endurance. J’ai même pour projet de me remettre à la musculation ;). Bien que la fatigue se fasse encore sentir le dimanche, grâce à cet entretien régulier de la machine, je me suis débarrassé de ces vilaines courbatures handicapantes.

Quelques conseils pour aborder sereinement une journée de noces lorsque l’on est le photographe attitré :

  • Éviter les gros efforts physiques le jour avant la cérémonie.
  • Prendre un repas léger la veille au soir et se coucher tôt. Si le stress d’une grosse prestation nous empêche de dormir, prendre une tisane de camomille et une douche fraiche pour se détendre.
  • Pour le jour du mariage, se lever tôt pour avoir le temps de penser à tout.
  • Prévoir de l’eau en quantité suffisante pour éviter la migraine pendant la journée et un sandwich à grignoter entre les étapes du mariage pour éviter les baisses de régime.
  • Après la prestation, prendre une douche fraiche pour atténuer les courbatures le lendemain.

2. La créativité et le gout de l’esthétique

Être photographe de mariage, ce n’est pas seulement photographier des gens et des séquences de vie lors d’une journée qui fait date dans la vie d’un couple et de sa famille. Le professionnel de l’image se doit d’acquérir un certain sens de l’esthétique et de la créativité, être en permanence à la recherche du cadrage élégant dans lequel l’action va se dérouler. En d’autres termes, il ne s’agit pas de photographier des individus mais de photographier des sujets dans des scènes harmonieuses et esthétiques quels que soient l’endroit et la situation lumineuse dans lesquels nous nous trouvons. Un photographe digne de ce nom s’impose une réflexion et une recherche permanente, dans le feu de l’action, afin de réaliser des compositions efficaces en tirant le meilleur parti des conditions de prise de vue.

Personnellement, lorsque je connais le lieu de la séance de couple à l’avance et que ce dernier n’est pas trop éloigné de mon domicile, j’aime aller m’imprégner des lieux en faisant un repérage. C’est l’occasion pour moi de réfléchir à mes compositions et de rechercher des cadres élégants de manière détendue, sans le stress et les limites de temps imposées lors de la journée de mariage. Cette manière de procéder me permet d’être plus créatif et de réaliser des compositions plus efficaces que si j’étais pris au dépourvu.

Comme vous l’avez compris, les photos de couple sont ma spécialité. En voici quelques-unes dont je suis particulièrement satisfait :

1. La relation humaine

Le photographe de mariage est l’un des acteurs les plus important d’une journée de noces. En effet, c’est le seul prestataire qui sera présent aux côtés du couple du début jusqu’à la fin des festivités. Autant dire que la confiance entre le professionnel et les mariés doit être de mise et ceci, dans les deux sens. Personnellement, je me fie à mon instinct pour sélectionner les futurs mariés avec qui je me sentirai à l’aise de travailler. C’est pour cette raison que je mets un point d’honneur à organiser une rencontre avec le couple avant toute signature de contrat. C'est primordial que nous soyons sur la même longueur d'onde et que ma personnalité fasse écho avec l'image que le couple se fait du photographe idéal à même d'immortaliser leur mariage.

Certains collègues photographes ont une personnalité extravertie et font office d’animateur durant le mariage… Ce n’est pas mon cas (je suis plutôt du genre discret) et je ne pense pas que ce soit nécessaire à l’établissement d’un lien authentique. La qualité d’une relation humaine se retrouve plus, à mon sens, dans le respect des autres, de leur culture, leurs différences et leurs traditions. Pour résumer, la relation humaine implique, à l'échelle d'un photographe de mariage, d'adopter une attitude professionnelle mêlée de qualités essentielles telles que la bienveillance, la compréhension et la tolérance.


 

Ecrire un commentaire

Merci de renseigner le formulaire ci-dessous pour laisser un commentaire. Votre adresse email ne sera pas partagée.
If you can read this, don't fill out the following 3 fields.

Nom
Site web
Adresse email
Votre commentaire
4 + 2 =
 
Merci pour votre commentaire, ce dernier vient d'être posté.
Merci pour votre commentaire. Ce dernier est en attente de validation par l'administrateur.
There was an error with adding your comment

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires.
 

Sign up for email promotions.

Your information is safe with us and won't be shared.

Thank you for signing up!

 
Chargement des photos
Go to top
Close Window
Loading
Close